Maîtriser la microscopie en parodontologie

Le microscope à contraste de phase va vous aider à amener vos traitements parodontaux à un tout autre niveau.

Les SOIRÉES microscope, 100 % en ligne LIVE

  • Formateur : Dr Mark BONNER, auteur et conférencier
  • Prochaines dates : 2-3-4 février 2022
  • Format : 3 x 1h30, dès 20 h
  • ACCÈS AUX REPLAY

Offre exclusive. 697 € pour les 3 sessions + accès à plus de 50 capsules complémentaires en format E-Learning

L'outil qui vous permet d'aller à la source de la maladie, en temps réel

Le microscope à contraste de phase a le pouvoir de changer notre perspective et notre façon de traiter la maladie parodontale. Tant en prévention qu’en traitement, il permet d’identifier les pathogènes responsables de la maladie, de faire un diagnostic juste et de proposer une thérapie adaptée. 

Maîtriser la microscopie dans un contexte clinique

2 février 2022, 20h-21h30

Choisir le bon appareil

Ajustements

Principe d’un prélèvement à l’état frais

Montage lame et lamelle

259 €

Reconnaître les principaux morphotypes de la flore buccale

3 février 2022, 20h-21h30

Les cellules inflammatoires

Les protozoaires

Les champignons

Les bactéries

259 €

Analyse du microbiote (selon les stades et grades)

4 février 2022, 20h-21h30

Exemples de cas selon les stades

Diagnostic

Les outils de travail

Données cliniques

259 €

Pourquoi participer aux SOIRÉES microscope

LES 3 FORMATIONS

tarif préférentiel

Les 3 formations au tarif préférentiel de 697 euros. Accès aux replays sans frais.

BONUS #2

livre gratuit

1 copie du livre “Tant de bouches à guérir”. L’ouvrage, destiné surtout aux patients, contient une série de planches illustrées.

BONUS #3

protocole complet

Une copie complète du protocole de traitement développé par le Dr Mark Bonner.

Pourquoi je suis passé des traitements standards à la parodontie médicale et la microscopie.

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi le taux de succès des traitements parodontaux était si faible, les récidives fréquentes et les maintenances nécessaires ?

Ces questions ont commencé à m’obséder dès le début de ma carrière. Comme pour vous probablement, l’échec n’a jamais été une option. Honnêtement, les traitements parodontaux ont toujours été un combat. Jusqu’au jour où j’ai rencontré le Dr Trevor Lyons, un dentiste canadien.

Au cours d’une formation, le Dr Lyons a pris le soin de nous montrer ce qu’il y avait dans le liquide creviculaire des patients, en direct, grâce au microscope. J’ai été ébahi.

Dans presque tous les cas, les patients atteints d’une maladie parodontale souffraient en fait d’une parasitose en plus d’une dysbiose bactérienne.

Tout s’est confirmé dès notre retour au cabinet. Patients après patients, toujours la même chose : des protozoaires présents dans le biofilm lors de l’analyse sous microscopie. En fait, il s’agissait de l’amibe Entamoeba gingivalis et, dans environ 20 % des cas, le flagellé Trichomonas Tenax.

L’élimination de ces deux parasites était immédiatement suivie de l’arrêt des saignements puis de la fermeture des poches parodontales. La gencive dégonflait pour retrouver une couleur bien rose. Avec l’expérience, j’ai développé un protocole en 10 étapes, que j’ai commencé à appliquer à tous mes cas pour atteindre finalement taux de succès supérieur à 95 %.

Nos résultats ont d’ailleurs été documentés dans la revue AOS, en 2013 (lire l’article).

Le point de départ est simple : la microscopie clinique. Puis, une fois bien maîtrisé, il devient facile de faire un diagnostic, puis proposer une thérapie adaptée jusqu’à la guérison complète, sans aucune chirurgie.